Rose

5 jours à ne rien faire d'autre qu'être et vivre

Lors de son stage de représentation de Points-Coeur à L’ONU, Rose a visité 5 jours le Points-Coeur de Afragola proche de Naples. Une expérience profonde en peu de jours !

5 jours en Italie, 120 heures passées dans la vie et le bruit d’Afragola, entre la musique que chante à pleine voix la voisine, les klaxons des voitures pour prévenir leur arrivée dans les rues si étroites, les cloches de l’église voisine qui sonnent à toute heure… Si peu de temps et pourtant j’en rentre avec un cœur prêt à aimer le monde, donner de ma patience, mon écoute, ma tendresse à qui le veut bien.
5 jours à Points Cœur, à ne rien faire, rien faire d’autre qu’être et vivre.

Vivre la rencontre de ces 4 volontaires que, venant du Pérou, d’Ukraine, de Pologne et de France, la vie n’aurait pas dû réunir. Découvrir, observer, apprendre, aimer ce cocon qu’ils ont construit. Apprécier qu’on ait fait mon lit pour m’accueillir, qu’on m’ait laissé un placard pour mettre mes affaires. Observer les services du quotidien, faits avec simplicité et spontanéité. Apprendre à connaître l’un et l’autre : les talents humains, linguistiques et vocaux de Roki, les services et la douceur de Karen, la patience et la simplicité de Miki, l’intimité de Rocco et son goût pour les jeux.
Puiser auprès d’eux et de Dieu les ressources pour grandir et avancer vers l’Autre. L’Autre à la réalité si différente de la mienne. Au passé et à l’environnement parfois si lourd, qui me renvoient à l’ incroyable chance que j’ai d’avoir ma vie.

L’Autre c’est Louisa, 18 ans, cheveux noirs et lissés, maquillage bien marqué, ongles peints, tatouages et cigarette au coin des lèvres, que dans ma grande humilité j’ai classé en un instant dans la catégorie des “poufs”, et qui me dévoile un si grand amour et une si belle tendresse pour son petit frère Luigi, fortement handicapé. “s’il le faut, je mettrai mon mari à la porte pour garder mon frère avec moi”
L’Autre c’est Katia, cette jeune de 16 ans du quartier particulièrement défavorisé d’Afragola, qui joue dans l’équipe de foot de Points Cœur moins par goût que pour l’amitié qu’il s’y partage, et cache derrière son si joli visage et son jeune âge une grande sagesse et une si belle foi. “Je n’attends rien de plus pour être heureuse”, cette phrase résonne dans mon cœur : soyons heureux avec ce qu’on a aujourd’hui, le reste, c’est du bonus.

L’Autre c’est Carmela, 14 ans, déjà maîtresse de maison et mère pour ses 3 petits frères et sœurs, et qui arrête l’école pour aider chez elle. Son sourire un peu triste et ses yeux qui semblent seulement demander qu’on la considère comme une jeune fille, encore un peu enfant tout de même.

L’Autre c’est Elvira, qui aime chanter et se faire belle et qui est schizophrène, c’est son père qui nous raconte son passé sans qu’on y comprenne rien mais qui nous garde pendues à ses lèvres lorsqu’il entonne les premières notes d’une musique traditionnelle napolitaine. C’est cet homme en prison à domicile qui nous propose un café. C’est cette enfant qui sourie au compliment de Roki sur ses tresses rose fluo, et cette autre qui, inconnue 1 minute avant, donne tout ce qu’elle a pour gagner cette course improvisée. C’est ce repas dominical partagé dans une famille qui a préparé assez de plats pour nous laisser repu pour plusieurs jours.

Alors vous comprendrez qu’en 5 jours à Points Cœur, on prend le temps d’être bouleversée, d’être touchée par la grâce, par chacune de ces personnes et par Dieu. Alors merci mon Dieu 🙏